Bienvenue à Saint-Aubin

 

Nous vivons une période difficile avec un confinement inédit en France.

Cette situation a mis à l’arrêt une grande partie de l’économie. Il y aura certainement de lourdes conséquences sur les entreprises quel que soit leur taille.

Malgré cela il y a toutes les personnes qui travaillent. Une catégorie de personnes qui peuvent assurer leurs activités par le biais du télétravail ou sur leurs lieux de travail en étant isolé du contact avec le public. Merci à vous qui permettez de maintenir une activité et ainsi garantir une continuité.

Et puis il y a toutes les professions qui sont au front par rapport à ce covid 19. A commencer par tout le personnel soignant, femmes et hommes, dans les hôpitaux ou dans les EHPAD, médecins, infirmier(e)s aides-soignant(e)s, auxiliaires de vie, sans oublier les étudiant(e)s en médecine ou les élèves infirmier(e)s également engagés dans ce combat. Leur travail est admirable, difficile et épuisant. Ils vivent des situations très pesantes et il est certain qu’ils seront marqués à jamais psychologiquement et pour un certain temps physiquement.

Alors merci à vous pour les prouesses que vous réalisez et courage pour la suite.

Mais il y a d’autres professions qui sont des maillons obligatoires pour que notre pays survive, qui sont aussi exposées au risque d’être contaminées. Ce sont les aidants, les éboueurs, les commerçants, les employés des grandes surfaces, les factrices et facteurs, tout le personnel d’entretien pour le ménage ou autre…

Un grand merci également pour votre travail et votre professionnalisme.

Alors pour que toutes ces personnes exposées en première ligne à cette pandémie puissent retrouver une vie professionnelle et familiale normale, nous devons respecter le confinement.

Cela risque d’être long mais c’est la seule solution pour éviter la propagation du virus, pour ne pas augmenter le nombre de personnes contaminées et ainsi pouvoir soigner dans de bonnes conditions les personnes hospitalisées.

Et enfin, lorsque l’on reviendra à une situation normale, pensons à nos artisans et commerçants qui sont actuellement sans revenus. Ils auront besoin de nous pour compenser les pertes qu’ils subissent actuellement.

Restons confinés, mobilisés et nous vaincrons ce mal.

Le Maire,
Claude FRANCOIS